Technique vocale

Au Laboratoire de la Voix, la technique vocale est celle de l’école de chant Italo-Suédoise.
Agrément AGECIF
Le Cours Raphaël Sikorski est déclaré organisme de Formation enregistré sous le numéro : 11 75 42472 75

Différents organismes peuvent prendre en charge une partie ou la totalité du montant des cours individuels ou des stages organisés par notre école.

Pour les intermittents du spectacle une demande de prise en charge par l’AFDAS d’une partie du montant des cours est possible.
Une demande de DIF (droit individuel à la formation) ou une demande de stage peuvent être étudiées.

L’École de chant Italo-Suèdoise

La technique vocale dite « italo-Suèdoise » est celle des vieux maîtres italiens à laquelle se mêle l’influence suèdoise.
Elle est enseignée aux États-unis par David Jones qui fut élève d’Alan Linquest. Alan Linquest naquît en 1891 de parents suèdois et étudia en Suède en 1938 et 1939 avec Inge Börg-Isène (prof. de Kirsten flagstad), puis avec joseph Hislop (prof. de Jussi Bjoerling). Il fut ensuite considéré comme l’un des plus grands professeurs de technique vocale aux États-unis.
En France, Raphaël Sikorski s’attache à développer et à diffuser cet enseignement.

Notre voix

  • Notre voix est un instrument précieux qui ne peut pas être remplacé.
  • Elle peut nous donner et donner à ceux qui nous écoutent un plaisir merveilleux.
  • Elle est aussi personnelle que nos empreintes digitales.
  • Nous devons en prendre soin.
  • La présentation en terme de technique vocale est capitale.

Points de technique vocale systématiquement abordés par l’École de chant Italo-Suèdoise

  • La position du corps : l’alignement du corps
  • La respiration et le soutien : deux fonctions coordonnées souvent confondues
  • La relation langue / mâchoire : la langue et la mâchoire doivent être dissociées.
  • Le voile du palais : sensation souvent difficile à appréhender.
  • Le « Cuperto » : exercice de l’ancienne école de chant italienne, mis au point par Manuel Garcia et qui consiste à chanter à travers un tout petit espace buccal et une gorge totalement ouverte.
  • L’accolement des cordes vocales : il est appelé « coup de glotte » dans l’école de chant italienne et ne doit en aucun cas être confondu avec un « choc glottique ». Il s’agit de l’accolement sain des cordes juste après l’inspiration et au moment de l’attaque du son.

Problèmes rencontrés par les professionnels de la voix

Certains problèmes rencontrés par les professionnels de la voix demandent une attention particulière et peuvent causer de graves dommages :

  • Le vibrato :
    trop rapide ou trop lent, il est souvent dû à un défaut de soutien et / ou à une mauvaise position de la langue.
  • Tremblement de la langue et / ou de la mâchoire :
    Souvent dû à un défaut de pression exercée directement sous le larynx.
  • Catégories vocales et erreurs de classification :
    Deux catégories vocales peuvent parfois poser un problème de classification :

    • Mezzo-soprano lyrique ou Soprano ?
    • Baryton lyrique ou Ténor ?
  • Les dangers d’un répertoire trop lourd :
    Il peut être extrêmement dangereux de chanter un répertoire dramatique avec une voix lyrique. Cela amène un forçage vocal et souvent des dommages difficilement réparables sur la voix.